L’entrée en EHPAD avec bienveillance

Accompagner nos aînés

Quelles étapes mettre en œuvre pour aider une personne âgée à prendre la décision d’entrer en EHPAD ? 

Prendre soin d’une personne âgée peut être une tâche délicate et exigeante, surtout lorsque la question de la maison de retraite entre en jeu.

Une fois que toutes les options pour le maintien à domicile ont été exploitées, il devient inévitable de faire la transition du domicile vers l’EHPAD.

Face à la résistance d’une personne âgée à cette étape, il est essentiel d’adopter des approches respectueuses et compréhensives. Voici quelques conseils pour vous y aider.

Écouter et comprendre :

Avant d’envisager toute décision, il est indispensable de comprendre les raisons derrière le refus de la personne âgée. Prenez le temps de discuter avec elle, de connaître ses craintes, ses préoccupations et ses besoins. L’écoute active renforce la confiance et permet de mieux cerner les éléments qui contribuent à son refus.

 

Expliquer les avantages de l’EHPAD :

Souvent, la résistance à la maison de retraite provient de la méconnaissance ou de la peur de l’inconnu. Informez la personne âgée sur les avantages tels que la sécurité, les soins médicaux spécialisés, la compagnie d’autres résidents, et les activités sociales. Mettez en avant les aspects positifs pour rassurer et apaiser ses inquiétudes.

 

Respecter l’autonomie :

Il est essentiel de respecter l’autonomie de la personne âgée autant que possible. Si elle est encore capable de prendre certaines décisions, impliquez-la dans le processus en lui offrant des choix. Cela peut contribuer à lui donner un sentiment de contrôle sur sa vie et à réduire sa résistance. Proposez-lui plusieurs établissements afin qu’elle puisse d’elle-même évaluer sa future résidence et voir les aspects positifs.

 

Proposer d’autres options :

Plusieurs solutions alternatives peuvent retarder et/ou aider à la transition du domicile à la maison de retraite.
L’accueil de jour peut par exemple, permettre aux personnes atteintes d’Alzheimer ou de maladies apparentées, d’être accompagnées, une à plusieurs journées par semaine, laissant du temps libre pour l’aidant et permettant à l’aidé de minimiser sa perte d’autonomie.
Les courts séjours peuvent être une très bonne solution pour découvrir la vie en EHPAD, en venant une ou plusieurs semaines afin de se familiariser avec les lieux, découvrir l’ambiance et recréer de nouvelles habitudes.

 

Impliquer la famille, les proches et les amis :

La solidarité familiale joue un rôle crucial dans ces moments difficiles. Impliquez d’autres membres de la famille et les amis proches pour partager les responsabilités et offrir un réseau de soutien élargi. Le partage des préoccupations et des efforts peut alléger le rôle de l’aidant principal et lui permettre de limiter la culpabilité et le poids que représente ce type de décisions.

Prendre la décision d’amener un être cher en EHPAD est délicate et émotionnelle. En travaillant avec empathie, en écoutant attentivement et en impliquant la personne âgée dans le processus de décision, les aidants peuvent trouver des solutions qui respectent sa dignité et ses souhaits tout en assurant son bien-être. Chaque situation est unique, et il est essentiel de rechercher des conseils professionnels pour prendre des décisions éclairées. L’objectif in fine est de garantir le bien-être et le confort de nos aînés tout en les entourant d’amour et de respect.

psychiatrie de la personne âgée

Le Pôle Parcours & Admissions se tient à votre disposition pour vous donner les clés et vous accompagner vers une transition à votre rythme et dans le respect de vos besoins.

Contactez-nous !

04 78 60 38 71
pole.admission@omeris.com

metropole aidante lyon

Notre partenaire, La Métropole Aidante de Lyon, vous propose de nombreuses solutions pour rendre votre quotidien d’aidant plus facile.